Etude Pour Appolon

Opéra de Paris

Décors

En 1866, Delaunay reçoit la commande des décors du grand foyer de l’Opéra de Paris bâti par son ami Charles Garnier. Avec Barrias et Baudry, Delaunay est chargé de décorer le grand foyer du nouvel édifice, fierté nationale après la défaite face aux Prussiens.

Il doit peindre un plafond (L’Immortalité) et orner trois tympans : Le Parnasse ; Orphée et Eurydice ; Amphion bâtissant une ville. Il achève la décoration en 1874. Les sujets traités renvoient tous à la gloire des musiciens et de la renommée éternelle qui les accompagne.

Dans L’Immortalité, Delaunay représente le génie ailé qui enjambe le Zodiaque et ordonne à la Muse de l’Histoire, assise sur des nuages, d’inscrire sur ses tablettes le nom des grands musiciens.

Études préparatoires

Apollon jouant de la lyre illustre le style mature de l’artiste qui montre une prédilection pour les attitudes nobles et les couleurs sensuelles. Orphée, au sujet dramatique, reste proche du style de son ami Gustave Moreau alors qu’Amphion est traité de manière très classique, style qui convient au sujet choisi.

Etude Pour Appolon
Fusain et craie blanche sur papier
49 x 32 cm
Legs des héritiers Delaunay, 1897
Inv. 5608