Portrait du Général Mellinet

Général Mellinet

Portraits

Delaunay exécute deux portraits du Général Emile Mellinet (1798-1894), dont l’un est conservé au Musée Dobrée. Mellinet fit une carrière exemplaire, menant des actions d’éclat à la guerre d’Espagne (1822), en Algérie (1840-1846), en Crimée (1855), et en Italie (1860).

Il devient général de brigade en 1850 et général de division en 1855, puis commandant supérieur des gardes nationales de la Seine (1863) avant de démissionner en 1869. Il reçoit la Grand Croix de la Légion d’Honneur en 1859 et devient Sénateur en 1865. Grand Maître de la Franc-maçonnerie de France (1865-1870), Mellinet est aussi un collectionneur averti.

L'hommage à un ami

Dans son portrait, Delaunay rend un hommage puissant au caractère hors norme de son modèle, son ami, ne cachant ni la cicatrice reçue à Sébastopol, ni les décorations militaires. L’œuvre a été léguée au musée de Nantes par Mellinet, en 1894. Sa ville natale lui consacre à sa mort une place ornée d’une sculpture de Gustave Leblanc-Barbedienne (1898).

Portrait du Général Mellinet
1887
Huile sur toile
65 x 55 cm
Inscript. B.G. JED entrelacés 1887
Dédicacé en H.G. : à mon brave et excellent ami le Gal E. Mellinet
Legs Mellinet, 1894
Inv. 920