Portrait de Madame Marie Toulmouche

Madame Marie Toulmouche

Portraits

Marie Lecadre, fille d’un magistrat nantais, semble posséder toutes les qualités de beauté et d’intelligence. Elle épouse le peintre Toulmouche et devient, lors de leurs séjours dans leur propriété de la campagne nantaise,l’animatrice d’un cénacle d’amis. On peu citer les peintres Gustave Doré, Puvis de Chavannes, Eugène Picou, Jules-Elie Delaunay lui-même, ou encore le poète José-Maria de Heredia. On aperçoit à l’arrière-plan du tableau, le lieu de ces rencontres, l’abbaye de Blanche-Couronne.

On y parle art et littérature, elle y chante et joue de la musique. De très nombreux critiques d'art commentèrent avec enthousiasme ce portrait exposé au Salon de 1885 à Paris, puis à Nantes l’année suivante. Il est considéré comme l’un des chefs-d’œuvre de l’artiste.

Portrait de Mme Marie Toulmouche

Un tableau d'une rare modernité

On remarque « le fond de campagne d’une verdure un peu chimérique », l’harmonie toute musicale entre le modèle en toilette d’été et « le paysage aux colorations apaisées », le dessin ferme du visage et « les yeux surtout, d’un gris bleuté, d’une intensité de vie extraordinaire, qui éclairent toute la physionomie et semblent donner le la à la symphonie du tableau » (André Michel, Gazette des Beaux-Arts, 1885, t. II, p. 16).

Pour la première fois, Delaunay emploie une palette délibérément claire avec une technique à la fois ferme et légère qui donne au tableau une rare modernité dans l’œuvre de l’artiste.

Portrait de Madame Marie Toulmouche
1884
Huile sur toile
90 x 74 cm
Inscript. : S. B.D. : J.E.D. A MADAME MIE TOULMOUCHE 1884
Achat, 1918
Inv. 918.1.1. P