César et sa fortune

César et sa fortune

Peintures d'histoire

Debout à l'arrière d'une barque, le visage tourné vers le nautonier qui le regarde et fait de la main gauche un geste d'inquiétude, César prononce la phrase historique, relaté par Plutarque : "Tu portes César et sa fortune !". A leurs bancs, des rameurs, le torse nu, entraînent l'esquif.

L’épisode est relatif à la guerre civile entre César et Pompée. Après avoir franchi le Rubicon et chassé Pompée d’Italie, Jules César, désire le poursuivre en Grèce où il a fui.

Mais les troupes fidèles à César sont restées en Italie, et celui-ci, déguisé en esclave, doit traverser discrètement le détroit de Brindes, alors que l’esquif est pris dans une tempête. Finalement, le bateau fait demi-tour (Plutarque, Vie des hommes illustres, Vie de César, XXXVIII).

Historique

L’œuvre, par son mouvement et son coloris, doit beaucoup à Rubens, mais rappelle également Dante et Virgile aux enfers de Delacroix (1822, Paris, Musée du Louvre).

Le tableau vaut à Delaunay la place de second au Grand Prix de Rome, échec qu’il surmonte l’année suivante en remportant le Concours.

César et sa fortune
1855
Huile sur toile
114 x 146,5 cm
Don Viau, 1899
Inv. 921